Trek Mythique Mont Ararat

İncountournable 10 jours
Van, Türkiye Ararat

Trek au sommet du mont Ararat (5.165 m) et visite de la ville de Van, à la frontière de l’Iran. L’est de la Turquie, frontalier de l’Iran et de l’Arménie, est dominé par le mont Ararat qui culmine à 5165 mètres. Son ascension est régulière et sans difficulté, sur sentier jusqu’au camp d’altitude (à 4200 m), puis sur neige et glace les derniers 500 m. Le camp de base (à 3200 m) est situé dans les alpages.

Le paysage est grandiose. Au pied du mont Ararat, les villages (peuplés de citoyens turcs d’origine et de langue kurde) ont conservé des traditions locales intéressantes à observer (et à respecter !). L’ancienne ville de Van, au bord de son lac, était une capitale arménienne avant 1915 et a conservé son château et ses … chats typiques (un oeil vert et l’autre bleu, et pelage angora). C’est au bas des pentes du mont Ararat que prennent source les deux grands fleuves, le Tigre et l’Euphrate, qui irriguent l’est de la Turquie, et les régions d’Irak et d’Iran qu’ils traversent jusqu’à leur débouché au nord du golfe Persique (l’ancienne Mésopotamie, ‘’la terre entre les deux fleuves’’).

La légende du Déluge et de Gilgamesh (écrite 2000 ans avant notre ère à Sumer en Mésopotamie), reprise 6 siècles avant notre ère dans le Livre biblique de la Genèse (avec Noé comme nouveau sauveur de l’humanité) cite le mont Ararat (un nom commun au Proche Orient où se trouvent de nombreux monts Ararat) comme un sommet inaccessible dans une région “au bout du monde”.

Mais ce nom biblique de ‘’Ararat’’ n’a été donné à ce sommet du royaume de Urartu (royaume des Arméniens) qu’à partir du 7 ème siècle de notre ère, par des moines arméniens (peu scrupuleux, ou assez ignorants !) désireux de tenter de prouver qu’ils étaient des descendants directs du patriarche Noé et que les Arméniens, descendants des fils de Noé, étaient donc les ‘’pères’’ chrétiens de toute l’humanité sauvée du Déluge !

Jusquà ce 7 ème siècle de notre ère, cette montagne s’appelait en arménien ‘’Masis’’ (c’est ainsi d’ailleurs que beaucoup d’Arméniens continuent à l’appeler) et en turc ‘’Tchadir’’, la tente, à cause de sa forme rappelant une tente de nomades.

Aucun lien, donc, entre ce mont Ararat d’aujourd’hui et le récit biblique pas plus que le récit sumérien primitif. Ce qui n’empêche pas nombre de farfelus d’y chercher des reliques de l’Arche de Noé ! N’empêche que son approche et son ascension restent des moments très forts dus à la beauté de ses paysages grandioses et à l’approche humaine de ses riverains.

Ce voyage est consacré principalement à l’ascension du plus haut sommet de Turquie (5137 m), mont volcanique aux neiges éternelles. Selon la légende, le mont Ararat est une providence divine. Noé s’y échoua et sauva ainsi du Déluge toutes les espèces animales. Le mont Ararat est aussi la source mythique de deux fleuves : le Tigre et l’Euphrate, qui alimentent la plaine fertile de l’ancienne Mésopotamie. Gravir le mont Ararat revient donc à gravir le sommet des toutes premières civilisations : un pèlerinage, sportif certes, pour les amoureux de la nature du début des temps. Vous aurez le plaisir également de découvrir la ville de Van et son immense lac.

Jour 1 : Istanbul

Accueil à l’aéroport. Installation à l’hôtel.Nuit à l’hôtel.

Jour 2 : Istanbul – Erzurum – Dogubeyazıt

Transfert vers Dogubayezit, la ville la plus orientale de Turquie, à la frontière iranienne. De très loin, apparaît le cône volcanique aux neiges éternelles du mont Ararat qui domine toute la région du haut de ses 5 165 m. Le Mont Ararat, montagne sacrée pour les Arméniens, est le lieu mythique où, selon la tradition biblique, se serait posée l’Arche de Noé après le déluge. Dîner à Dogubayezıt. Nuit à l’hôtel

Jour 3 : Dogubeyazit – Camp 1 (3200 m)

Transfert jusqu’au village de Çevirme (1 950 m) pour le début de notre randonnée. Marche vers notre camp de base situé à 3 200 m. Dîner au camp. 5 heures  de marche, dénivelé + 1250 mètres. Nuit sous tente.

Jour 4 : Journée d’adaptation

Randonnée en boucle vers le campement situé à 4 100 m. Un bref cours d’initation sera donné pour l’utilisation des piolets, des crampons et sur les réflexes d’alpinisme de base. Dîner au campement situé à 3 200 m. 5 heures 30 de marche, dénivelé + 900 mètres / – 900  mètres. Nuit sous tente

Jour 5:- Yesil Camp (3200 m) – Yasser Camp (4100 m)

Randonnée vers le campement, situé à 4100 m. Dîner et nuit au campement. 5 heures  de marche, dénivelé + 1200 mètres. Nuit sous tente

Jour 6 : Camp 1

Départ très matinal pour l’ascension du mont Ararat, d’où l’on a une vue spectaculaire sur les montagnes du Caucase, l’Arménie, les montagnes Kaçkar et l’est de l’Iran. Cette partie de la randonnée est en option (Niveau IV). Il est nécassaire d’avoir le matériel téchnique pour quelques passages de névés. Retour vers le camp de base après une journée inoubliable. Dîner au campement à 3 200 m.
7 heures  de marche, dénivelé + 1065 mètres / – 1200  mètres. Nuit sous tente

Jour 7 : Village de Cevirme – Van

Descente en direction du village de Çevirme. Puis départ en minibus jusqu’à Dogubeyazit. Déjeuner dans un restaurant local. Après-midi libre : visite du palais d’Ishak pasa. Ishak Pasa, gouverneur ottoman de la province a fait construire ce palais au XVIIéme siècle dans une sytle architectural ottoman clasique. Non loin, on peut y voir un bas-relief représentant un roi urartéen et une pierre tombale du Ixéme siècle av. J.C. Nous aurons aussi peut être la possibilité de goûter au dessert local, l’asure (dessert de Noë), dont on dit qu’il a été confectionné par la femme de Noë avec le peu de vivres qui restait dans l’Arche. Départ en minibus pour la ville de Van, l’ancienne capitale Tushpa du royaume Urartéen. Nuit à l’hôtel

Jour 8 : Van

Journée consacrée à la découverte de la région de Van. Le site est d’une beauté rare : une île rocheuse émerge des eaux du lac de Van, bordé par l’arc aride des montagnes. Le roi du Vaspurakan, Gagik, fit de l’île sa résidence et y fit bâtir un palais aujourd’hui disparu, et l’église de la Sainte Croix, véritable chef-d’œuvre d’harmonie. Nous nous rendons également à la citadelle de Van. D’époque essentiellement seljoukide et ottomane, elle occupe l’acropole de l’antique Tushpa. On peut y voir deux tombeaux rupestres et des inscriptions ourartéennes et perses. Nuit à l’hôtel

Jour 9 : Van – Istanbul

Transfert et vol pour Istanbul.Nuit à l’hôtel

J10 : Istanbul – Retour

Transfert à l’aéroport et vol pour le retour.

Notre prix Comprend :

Tous le transfert et tous les transports
Un guide spécialiste parlant français.
Le matériel de camping : (tentes , matelas, ustensile de cuisines..)
Les cuisiniers et le muletiers.
Tous les repas excepté dans les grand villes : (Van,istanbul, Erzurum)
L’hébergement : Hôtel de bonne catégorie dans les villes et camp.
Le portage et des bagages par animaux / véhicules.
Les droits d’entrées dans les vallées et parcs nationaux.

Notre prix ne comprend pas :

Les entrées dans les musées monuments et sites.
Les extra personnels et les boissons.
Les vols intérieurs et extérieurs.
Les repas dans les grandes villes : istanbul Erzurum et Van le midi et le soir.

 

Écrire une critique

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Appelez-nous !+90 388 232 91 51
Total: € 750.00 à partir de € 750.00 par personne

( Please select date and time before select people )

Adulte

× € 750.00 = € 750.00

Exceed the maximum number of people for this tour. The number of seats available is 10

OU

fr_FRFrench
fr_FRFrench