Appuyez sur Entrée pour rechercher ou sur la touche Échap pour fermer
Vignette du blog

De la Cappadoce à la Méditerrannée

De la Cappadoce à la Méditerrannée

Vignette du blog , ,

De la Cappadoce à la Méditerrannée

De la Cappadoce à la Méditerrannée: Nous sommes partis en Turquie en Septembre 2019 en couple. Nous partons régulièrement en voyage, et nous aimons visiter en autonomie, loin du tourisme de masse. Nous faisons au mieux pour que notre voyage soit le plus ”solidaire” possible : en choisissant de faire fonctionner l’économie sur place, en préservant l’écologie et en étant en contact avec la population locale. Nous voyageons ”seuls” habituellement, sans aide d’agence, mais cette fois-ci, après avoir recherché ce qui pourrait nous correspondre, nous avons fait appel à Samistal Travel. L’agence nous a aidé à organiser notre séjour en Turquie. Elle nous a conseillée sur l’ensemble de notre séjour pour les transports, les hébergements et les activités afin que nous puissions voyager par nous même en toute liberté et sérénité. Elle nous a accompagné sur notre première randonnée pour nous donner toutes les informations, puis nous a laissé profiter. Voila leur site de web www.samistaltravel.com. De la Cappadoce à la Méditerrannée était une bonne formule pour nous : nous avons pu gérer notre voyage et nos étapes comme nous le souhaitions avec une aide locale précieuse. L’agence s’est adaptée à nos besoin : ils ont été très présents tout en étant discret.

ISTANBUL

Nous sommes resté 5 jours à Istanbul pour découvrir au mieux cette ville unique, coincée entre Orient et Occident.

Nous logions dans le quartier de Balat, autrefois connu comme le quartier juif d’Istanbul et qui s’est transformé au fil de l’arrivée des résidents grecs, arméniens et musulmans. C’est un coin avec de petites rues pavées, des maisons en bois colorées qui est très agréable à vivre. Il y a plein de petits cafés et de restaurants pour s’installer en terrasse et il est très agréable de s’y balader.

Nous avons visité  les quartiers de Sultanahmet avec la Mosquée Bleue, la Citerne Basilique, le Palais Topkapi et le Grand Bazar, un quartier touristique mais incontournable de la ville.

Nous avons pris le ferry (les transports en communs) à partir du pont de Galata pour faire un tour sur le Bosphore pour rejoindre les quartiers de Karaköy, un des lieux les plus authentiques d’Istanbul et Kadiköy situé sur la rive Asiatique.

CAPPADOCE

Nous sommes arrivés en Cappadoce par bus (campagnie Kamil Koç). Ils sont très confortables, pratiques et réguliers.

Nous sommes arrivés à Nevsehir. La Cappadoce est une région étendue, nous avons rejoins notre hôtel à Mustafasa en taxi.

Nous avons dormi à l’Osiana Hotel, sur conseil et réservation de Samistal. Le petit village de Mustafasa est au calme des grandes activités touristiques du coin (et c’est très appréciable).  Nous avons été accueilli par la propriétaire comme si nous étions chez nous. L‘hôtel est très plaisant : grandes chambres (9 au total) double, très propre avec salle de bain. Il y a une grande terrasse pour manger,  et salle à manger en intérieur aussi. Les petits déjeuners se prennent sur place, et il est possible de commander le repas du midi et/ou du soir.

Il y a des navettes toutes les 30’ pour Urgüp, et de là, d’autres bus pour rejoindre les points d’intérêts de la Cappadoce. Le voyage en bus, pas cher et pratique, permet aussi d’apprécier les paysages sublimes de la région.

Les activités sont nombreuses, nous avons fait quelques randonnées sur conseils et indications de Samistal : visiter la Cappadoce à pied permet de s’éloigner de la masse touristique et de découvrir des endroits magiques… Parmi nos ballades, nous avons fait la randonnée de la Vallée Rouge/Rose : magnifique panorama du haut de la vallée à Çavusin. Deux heures de balade avec au milieu la découverte de l’église de la Croix qui conserve de très belles fresques.

Nous avons aussi testé la randonnée des pigeonniers qui commence à Uchisar à l’entrée de la ville. La première partie de la balade est en descente, très verte, au milieu des arbres puis on arrive dans le « désert » des reliefs. Très beau, assez différent de la randonnée de la vallée rouge, très belle balade.

Parmi les autres points d’intérêts, nous avons visité l’église de Keslik (à Cemil au Sud de Mustafapsa) : très belle église très bien conservée, le Musée en plein air de Gorëme : très beau lieu qui « regroupe » les belles églises (bien préservées) de la région et la ville souterraine de Kaymakli. Ne pas hésiter à monter sur le Kale (château) d’Uchisar : la vue est magnifique.

LYCIE – Côte méditerranéenne

De la Cappadoce à la Méditerrannée:

A partir d’Antalya, nous sommes partis vers Cirali et Kekova

  • Cirali: Nous avons logé à Emek Pansiyon : 15 petits bungalows éparpillés dans un jardin au milieu des arbres, des fleurs et des poules à 100 mètres de la plage.  C’est un lieu préservé par la WWF, car les tortues viennent y pondre. C’est une plage de galets avec une eau translucide.
  • Olympos: Site antique accessible à pied de Cirali : nécropole, théâtre, termes éparpillés dans la nature face à la mer…
  • Chimera: Accessible par la route, possibilité d’y aller à pied de Cirali (2 km de petite route + 1km de montée). Arrivée en haut, des flammes sortent de la roche en plusieurs petits foyers. Le mieux est d’y aller au couché du soleil, impressionnant et belle vue sur la mer. Acheter des chamallows pour les faire griller sur les flammes et prendre une boisson pour l’apéro !
  • Kekova : nous avons fait une sortie en bateau pour aller visiter l’île : magnifique paysages, mer translucide, ruines antiques et une cité engloutie par les eaux. Le bateau nous a déposé ensuite à un autre village : Kaleköy où l’on peut monter pour visiter les ruines du château (superbe vue) mais aussi la nécropole (impressionnant). En bas, plein de petits restos au détour des ruelles escarpées du village.

Ce voyage en Turquie nous a permis de rencontrer une population charmante qui vit dans un lieu aux croisements des histoires et des cultures : les héritages des ruines antiques, de l’empire ottomans donnent à la Turquie un intérêt qu’on ne trouve nul part ailleurs…

Lucy Winkelman et Géraud Delort

0 Reviews

Write a Review

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.